Recherche

ULg

De nombreuses épreuves courtes d’intensité maximale contribuent à l’encadrement du sportif de haut niveau.  Dans ce cadre, les tests, qu’ils soient analytiques ou fonctionnels, permettent de quantifier des facteurs de performance dans des conditions qui n’impliquent pas ou peu de fatigue. Cependant, la fatigue musculaire et ses conséquences conditionnent, dans certaines disciplines, non seulement la performance sportive mais aussi le risque lésionnel.  La qualité de résistance à la fatigue peut s’explorer au moyen de différentes techniques et outils.

Certains protocoles restent actuellement incomplets et font l’objet de peu de consensus. Afin de mieux évaluer les sportifs, les membres de l’équipe de l’ULg s’intéressent donc à quantifier de manière objective la qualité de résistance à la fatigue chez le sportif, au moyen d’épreuves spécifiques. 

Ces études et évaluations permettront de :

  1. orienter la préparation physique de l’athlète pour certaines disciplines en fonction du moment de la saison,
  2. objectiver l’efficacité de programmes d’entrainement ou de remédiation,
  3. réduire le risque lésionnel.

 

UCL

 

ULB